Suicide - obtenir de l'aide MAINTENANT!

Peut-être ce est parce que nos lecteurs vivent avec des maladies chroniques, peut-être ce est parce que nous avons plusieurs communautés de santé mentale, mais, quelles que soient les raisons, HealthTalk reçoit un nombre inquiétant d'e-mails de personnes discutant la possibilité de leur suicider. Saviez-vous que le suicide est la 11ème cause la plus fréquente de décès aux États-Unis et la troisième cause la plus fréquente de décès dans le 15-24 ans plage, ou que ce est souvent lié à la dépression grave (y compris le trouble bipolaire), d'alcool ou la toxicomanie, les maladies chroniques, et / ou grands événements stressants de la vie? Les personnes les plus à risque de suicide sont des hommes blancs, bien que les femmes et les adolescents déclarent plus de tentatives de suicide.

Quand quelqu'un parle de suicide, ce est une affaire sérieuse, et vous devriez écouter attentivement car ils ont besoin d'aide, et vous peut être la meilleure personne pour lui fournir. Écoute sans jugement et le soutien affectif de l'offre peuvent être critiques pour bâtir la confiance. permanences de prévention du suicide et des centres de crise ont des ressources à la fois pour l'individu en crise ainsi que pour les amis, la famille et / ou toute personne qui a été approché à l'aide. Il est important immédiatement pour aider quelqu'un qui parle soit de mourir ou d'avoir aucune raison de vivre. Vos actions peuvent faire toute la différence.

Signes d'avertissement possibles de suicide comprennent:

• Parler de la mort et / ou de suicide
• la perte récente (peut être ne importe quel type de perte)
• Changements dans la personnalité, le comportement, dormir, manger
• La peur de perdre le contrôle / perdre l'esprit
• Faible estime de soi
• Pas d'espoir pour l'avenir
• L'utilisation accrue des médicaments et / ou de l'alcool
• Le retrait social
• Manque d'intérêt pour les activités habituelles
• Diminution de l'attention à l'apparence personnelle
• Diminution de l'intérêt sexuel

Façons d'être utile à quelqu'un suicide menaçant comprennent:

• Écouter de manière non-jugement
• Autoriser les expressions de sentiments et d'accepter
• Parlez d'une façon directe, ouverte et terre-à-fait à propos de la situation
• Ne pas agir choqué ou dédaigneux
• Ne pas prêter serment de garder le secret
• Offrir l'espoir que des alternatives sont disponibles, mais ne offrent pas de rassurer glib
• Retirer des moyens, comme des fusils ou des pilules stocks
• Obtenez de l'aide de personnes ou d'organismes spécialisés dans l'intervention de crise et de prévention du suicide
• Prendre des mesures

Les numéros sans frais pour obtenir de l'aide 24/7 comprennent:

• 1-800-SUICIDE (1-800-784-2433)
• 1-800-273-TALK (1-800-273-8255)
• 1-800-799-4TTY (1-800-799-4889) â € "hotline sourds
• 911
• Para obtener asistencia en espanol durante las 24 horas, Llame al 1-888-628-9454
• numéros de téléphone individuel hotline de l'Etat peuvent être trouvés à SuicideHotlines.com

Personnes, organisations ou agences que vous pouvez contacter en regardant à l'avant de votre livre de téléphone suivants:

• Un organisme de santé mentale communautaire
• Un thérapeute ou un conseiller privé
• Un conseiller scolaire ou un psychologue
• Un médecin de famille
• Une prévention du suicide ou d'un centre de crise

"Pour la plupart de ceux qui l'ont vécue, l'horreur de la dépression est si écrasante pour être tout à fait au-delà de l'expression. . . si la dépression ne avait pas de résiliation, puis le suicide serait, en effet, le seul remède. Mais. . . la dépression ne est pas l'annihilation de l'âme; les hommes et les femmes qui ont guéri de la maladie - et ils sont innombrables - témoignent de ce qui est probablement son seul point: il est vaincue ".
-William Styron

Les causes les plus fréquentes d'intoxication alimentaire

Il semble que les maladies d'origine alimentaire ne cessent de faire les manchettes: En Août 2011 seulement, les Etats-Unis avait fait peur salmonelle liée à la dinde hachée, les œufs et les papayes mexicaines. Et la salmonelle ne est pas la seule maladie d'origine alimentaire qui a fait le tour.

Salmonella, E. coli, Campylobacter - il existe de nombreux types d'intoxication alimentaire qui peuvent vous rendre malade. Les symptômes d'intoxication alimentaire peuvent varier de la diarrhée légère à des vomissements et peuvent rapidement dégénérer au point d'être mortelle.

Bien que vous ne pouvez pas voir où les germes qui causent les intoxications alimentaires pourrait se cacher, vous pouvez prendre des mesures pour éviter d'être exposés. Il se résume souvent à la salubrité des aliments: En rangement, le nettoyage, la préparation et la cuisson des aliments correctement, vous pouvez vous aider à éviter certains des "bugs", communes telles que E. coli et la salmonelle, qui provoquent généralement une intoxication alimentaire.

Salmonella

La plupart des gens sont familiers avec le terme salmonelles, mais ils ne savent pas qu'il ya plus de 2000 types de bug différents. Il est généralement associé à des produits d'origine animale comme le poulet, les œufs et le lait, mais les légumes crus et même l'eau peut transporter des salmonelles, aussi.

Salmonella est habituellement introduit à des aliments dans une usine de traitement ou lorsque les denrées alimentaires sont manipulées. "Les symptômes de la salmonellose varient d'une gastro-entérite bénigne [estomac et inflammation intestinale] pour plus sévère et la diarrhée prolongée», dit Kristina D. Mena, PhD, professeur agrégé de sciences de la santé environnementale et professionnelle à l'Université du Texas - Houston School of Public Health . Il se agit d'un diagnostic commun de la diarrhée infectieuse dans les États-Unis.

E. coli

Dans le passé, E. coli a été communément associés avec du boeuf haché insuffisamment cuit, mais récemment, le germe a montré dans d'autres endroits aussi bien. "Les épidémies de E. coli ont impliqué une grande variété d'aliments, y compris les produits frais, la viande bovine, les noix, l'eau et la pâte à biscuits, pour ne en nommer que quelques-uns», dit Mena. Les symptômes peuvent inclure des nausées et des vomissements, une diarrhée aqueuse, ou la diarrhée parfois sanglante, selon le type de la bactérie E. coli.

Campylobacter

Ce ne est pas aussi bien connu que la salmonelle et E. coli, Campylobacter, mais peut être assez méchant dans son propre droit. "Campylobacter est identifié plus souvent que tout autre agent causal de la gastro-entérite chez les Etats-Unis et en Europe», dit Mena. "Cette bactérie peut aussi entraîner une forte fièvre, l'arthrite et le syndrome de Guillain-Barré [sévère, une faiblesse musculaire progressive]. Le plus souvent, les infections et les maladies suivantes résultent de la consommation de produits de volailles ou contaminés."

Shigella

Bien que les viandes sont généralement considérés comme des émetteurs de germes d'intoxication alimentaire, shigella est généralement transmis le long de via légumes, souvent liée à des pannes en matière de sécurité alimentaire. "La transmission est le plus souvent associée à des manipulateurs d'aliments infectés qui passent les bactéries d'une personne à cause de mauvaises pratiques d'hygiène», dit Mena. "Il a également été suggéré que les mouches peuvent avoir un rôle dans la transmission." Les symptômes comprennent généralement des crampes abdominales et des selles sanglantes.

Botulisme

Une des causes les plus graves d'intoxication alimentaire est le botulisme, qui est le plus souvent associé avec des légumes en conserve ou mal porc fumé et jambon. "Cette bactérie produit une neurotoxine qui entraîne la paralysie», dit Mena. "Outre la paralysie, les symptômes peuvent inclure des maux de corps, des nausées, des vomissements, la faiblesse, et une incapacité à avaler. Les gens qui ne sont pas traités immédiatement ont une plus grande chance de mourir."

Virus entériques

Entérique ou intestinale, les virus comme les norovirus et l'hépatite A sont liés à un nombre croissant d'intoxications alimentaires au cours des dernières années, dit Mena. "Les norovirus sont les virus qui ont été impliqués dans la chaîne de flambées de navires de croisière," dit-elle. "Outre la diarrhée, les gens aussi généralement l'expérience des vomissements. Flambées de norovirus ont été associés à une variété d'aliments, y compris les coquillages."

Éclosions d'hépatite A peuvent généralement être dues à une mauvaise sécurité alimentaire lors de la manipulation des aliments. «Les infections d'hépatite A peut provoquer des nausées, des malaises, et la jaunisse, les maladies plus graves survenant chez les personnes âgées», dit Mena.

Prévenir les intoxications alimentaires

Les bugs qui causent des intoxications alimentaires peuvent varier, mais la plupart des conseils de sécurité alimentaire pour les empêcher sont les mêmes. Voici ce Mena recommande:

  • Lavez-vous soigneusement les mains avec de l'eau chaude et du savon avant et après la préparation des aliments, ainsi que après avoir manipulé chaque type de nourriture.
  • Gardez les aliments crus et cuits séparés à tout moment.
  • Utilisez des planches à découper différentes pour les viandes et les légumes crus.
  • Les aliments chauds doivent être maintenus au-dessus de 140 degrés F, et les aliments froids doivent être conservés en dessous de 40 degrés F.
  • Utilisez un thermomètre pour aliments et être sûr de bien cuire les viandes et à des températures suffisamment élevées (165 degrés F pour le poulet et la dinde, par exemple).
  • Réfrigérez les restes rapidement.
  • Évitez les aliments qui ont été conservés à la température ambiante pendant plus de deux heures.
  • Méfiez-vous des repas-partage, impliquant en particulier les denrées périssables et dans les cas où vous n'êtes pas certain quand la nourriture a été préparée et pour combien de temps il a été stocké à des températures potentiellement inappropriées.

La manipulation des aliments correctement peut prendre quelques mesures supplémentaires, mais il est important de préserver votre santé.

Heath Ledger, surdoses de célébrités et le danger des prescriptions combinant

Qu'est-ce que Heath Ledger, Elvis Presley, Anna Nicole Smith, Judy Garland et Marilyn Monroe ont en commun? Ils sont tous morts de surdoses accidentelles de médicaments d'ordonnance. Et ce ne sont que quelques-uns des cas les plus célèbres. Il ya beaucoup plus de cas impliquant des étoiles moins connus, et, bien sûr, le plus tragique sont les milliers de personnes «moyennes» qui meurent chaque année à cause de surdoses accidentelles de médicaments d'ordonnance. Les chiffres exacts sont difficiles à trouver en raison de la difficulté de séparer les surdoses de médicaments sur ordonnance que ceux impliquant des surdoses de rue de médicaments (par exemple, l'héroïne, la cocaïne, etc.), mais une étude a révélé que les décès liés analgésiques opioïdes sur ordonnance ont augmenté, passant d'environ 2900 en 1999 à 7500 en 2004, soit une augmentation de 160%. Cette étude a été réalisée par le Dr Leonard Paulozzi des Centers for Disease Control qui ont déclaré que "[B] y 2004, décès antidouleur opiacés comptait plus que le total de décès liés à l'héroïne et la cocaïne. Pour la première fois, il est devenu évident que les substances contrôlées prescrits étaient de conduire la tendance à la hausse de la mortalité par intoxication médicamenteuse ».

Alors, quelles sont exactement les analgésiques opioïdes analgésiques et quels autres médicaments sont impliqués dans accidentelles surdoses de médicaments d'ordonnance? En outre, que pouvez-vous faire pour éviter des problèmes pour vous-même et vos proches? Les opioïdes sont analgésiques narcotiques avec des noms comme Vicodin, Oxycontin, la codéine, l'hydrocodone, l'oxycodone, l'hydromorphone, la morphine, le fentanyl, la méthadone et beaucoup d'autres. Ils ont tous plusieurs caractéristiques en commun; à savoir que tous réduire la douleur, tout déprimer le système nerveux central (SNC), en particulier la partie responsable de la respiration, tous sont addictif et conduisent tous à la tolérance (ce qui signifie que le temps vous devez prendre plus pour obtenir le même effet).

Mais analgésiques opioïdes ne sont qu'une partie du problème, car ils peuvent, et sont souvent, combinée avec d'autres médicaments qui peuvent avoir des activités similaires dépresseurs du SNC. Le plus commun de ceux-ci serait tranquillisants et des barbituriques. Tranquillisants comprennent les benzodiazépines comme le Valium (diazépam), Xanax (alprazolam), Ativan (lorazépam), Klonopin (clonazépam) et Restoril (témazépam). Ils comprennent également les tranquillisants majeurs tels que Thorazine (chlorpromazine), Haldol (halopéridol) et Compazine (prochlorpérazine). Tous les tranquillisants ont tendance à déprimer le système nerveux central, mais ils provoquent rarement des problèmes lorsqu'il est utilisé par eux-mêmes (les problèmes que nous parlons impliquent presque toujours une combinaison de médicaments à partir d'un certain nombre de différentes catégories).

Bien que pas aussi fréquemment utilisé aujourd'hui, les barbituriques sont de puissants dépresseurs du SNC, qui, comme les opioïdes, peuvent causer des surdoses, même lorsqu'il est utilisé seul. Il se agit notamment Seconal (sécobarbital), Nembutal (pentobarbital) et Amytal (amobarbital). Ces médicaments sont souvent utilisés comme sédatifs, ce qui signifie qu'ils peuvent vous endormir. Tous les dépresseurs du SNC ont la capacité semblable à vous endormir. Par conséquent, à cette liste de médicaments, il faut aussi ajouter les antihistaminiques sédatifs. La plupart des gens savent que les antihistaminiques ont un effet secondaire de rendre somnolent. Le plus commun d'entre eux est Benadryl (diphenhydramine). Certains antihistaminiques sédatifs sont commercialisés comme somnifères tels que Sominex (diphenhydramine - oui, tout comme Benedryl) et Unisom (doxylamine).

Maintenant, en haut de tous ces médicaments d'ordonnance et over-the-counter, il faut ajouter dans l'alcool, un dépresseur du système nerveux central classique, ce qui vous rend somnolent et peut facilement vous tuer si pris en quantité suffisante (il peut vous tuer aiguë, de boire trop à la fois, ou chronique, de boire trop sur une longue période de temps). En termes de surdoses accidentelles, nous parlons des effets aigus de boire de l'alcool en association avec la prise d'autres dépresseurs du SNC.

Malheureusement, il n'y a pas de lignes directrices qui pourraient être donnés pour vous dire combien facilement de ce que vous pourriez prendre qui serait en sécurité. Il ya tout simplement trop de facteurs impliqués dans le nombre de médicaments différents, leurs doses variables, à la chimie de votre corps particulier et de votre tolérance particulière pour chacune des diverses drogues, tout mélangé avec la quantité d'alcool que vous pourriez avoir consommé, sur quelle période et si, et combien, de la nourriture que vous pourriez avoir mangé tout en prenant les divers médicaments.

Alors, quelle est la ligne de fond? Que pouvez-vous faire pour vous protéger? Tout d'abord, vous devez savoir exactement ce que les médicaments que vous avez et ce qu'ils sont. Vous pouvez avoir les médicaments prescrits par une variété de médecins, dont aucun ne peut savoir ce que l'autre est à prescrire (et ne oubliez pas que les dentistes peuvent prescrire la plupart, sinon tous ces médicaments trop). Si vous utilisez une pharmacie, ils peuvent vous donner une liste de tous les médicaments que vous avez et peut aussi expliquer ce qu'ils sont et ce qui pourrait être les problèmes potentiels lorsqu'il est combiné. Par exemple, en combinant un stupéfiant (ou deux), avec un tranquillisant (ou deux), avec un antihistaminique vous donne le cocktail de six médicaments qui ont tué Heath Ledger (Vicodin et Oxycontin = deux stupéfiants; Valium, Xanax et le Restoril = trois tranquillisants et Unisom = un sédatif antihistaminique). La seule chose qui manque dans ce mélange qui aurait rendu encore plus susceptibles d'avoir été fatale est l'alcool.

Presque tous les flacons ordonnance viennent avec des petits autocollants qui vous indiquent quels médicaments vous ne devriez pas les combiner avec. Le problème est que très peu de gens lisent ces. Très peu de gens comprennent vraiment les médicaments qu'ils prennent. Beaucoup de gens passent beaucoup plus de temps étiquettes des produits alimentaires de lecture qu'ils ne le font les étiquettes des médicaments. Il ya une tendance pour beaucoup de gens pensent que si il a été prescrit, il est autorisé à prendre. Peu importe si les prescriptions sont venus de différents médecins et peu importe si elles savent réellement ce qu'ils prennent. Se ajoute à ce que tous les médicaments concernés entravera son jugement. Vous pouvez oublier combien ou combien de médicaments dont vous avez déjà pris. Et si vous avez eu quelques boissons qui peuvent ajouter au problème; avant que vous savez que vous avez pris une ou deux de la colonne A, un ou deux de la colonne B, un autre de la colonne C et arrondi dehors avec quelques boissons fortes - une combinaison très dangereuse.

Savoir ce est pouvoir: savoir quels médicaments vous avez, comment ils fonctionnent et si elles sont dépresseurs du SNC. La modération est la clé: Habituellement, cela signifie directions suivantes, ne pas prendre plus que ce qui était prescrit, et ne utilisez pas votre armoire à pharmacie sous forme de buffet. Enfin, l'alcool est souvent la paille finale, rendant une combinaison dangereuse contraire un moment fatal.

Cacao Peut Brain Power Boost aînés

flavanols de cacao ont montré certains avantages pour le cœur, mais ils peuvent aussi être bon pour la fonction cognitive chez les personnes âgées, les chercheurs ont constaté.

Dans une étude en double-aveugle, les patients âgés atteints de déficience cognitive légère qui ont consommé des niveaux élevés ou modérés de flavanols de cacao pour les deux mois avaient des améliorations significatives sur certains tests d'évaluation cognitive par rapport à ceux qui ont pris que dans de petites quantités, Giovambattista Desideri, PhD, de la Université de L'Aquila en Italie, et ses collaborateurs ont en ligne sur l'hypertension.

"Bien que des études de confirmation supplémentaires sont justifiées, les résultats ... suggérer que l'inclusion alimentaire régulière de flavanols pourrait être un élément d'une approche diététique pour le maintien et l'amélioration de la santé cardiovasculaire non seulement la santé mais aussi spécifiquement cerveau", écrivent-ils.

Les preuves suggèrent flavonoïdes alimentaires, composés polyphenic provenant des aliments à base de plantes, peuvent conférer des avantages cardiovasculaires. Flavonols sont une sous-classe de ces composés qui sont abondantes dans le thé, les raisins, le vin rouge, les pommes et les produits de cacao y compris le chocolat.

Donc, pour évaluer si les flavanols de cacao pourraient améliorer la fonction cognitive chez les patients âgés atteints de déficience cognitive légère (DCL), Desideri et ses collègues ont évalué 90 patients âgés atteints de MCI qui ont été randomisés à boire des niveaux variables d'une base de cacao, les produits laitiers contenant flavanols par jour pendant 8 semaines : 990 mg (élevé), 520 mg (intermédiaire), ou 45 mg (faible).

Les chercheurs ont constaté que les scores sur l'examen Mini Mental State ne ont pas changé de manière significative dans l'un des groupes, une constatation qui était probablement due à la faible sensibilité du test à détecter de petits changements à l'extrémité supérieure de la performance cognitive au fil du temps, ils écrit.

Il y avait, cependant, les changements dans le temps requis pour compléter Trail Making Test A et B, avec des améliorations significativement supérieures pour les personnes à des doses élevées ou intermédiaires de flavonols par rapport à ceux qui avaient une faible consommation:

  • High: -14,3 secondes pour A, -29,2 secondes pour B
  • Intermédiaire: -8,8 secondes pour A, -22,8 secondes pour B
  • Low: 1,1 secondes pour A, 3,8 secondes pour B

Les scores du test de fluidité verbale nettement améliorée pour tous les groupes, mais, des améliorations étaient significativement plus élevés pour ceux qui avait une forte ou faible consommation:

  • Haut: 8,0 mots par 60 secondes
  • Intermédiaire: 5,1 mots par 60 secondes
  • Low: 1,2 mots par 60 secondes

Desideri et ses collègues ont également observé des améliorations dans plusieurs paramètres métaboliques, y compris la pression sanguine et la résistance à l'insuline, pour ceux qui ont des doses élevées et intermédiaires de flavanols de cacao.

L'effet sur la cognition semble être médiée en partie par l'amélioration de la sensibilité à l'insuline, les chercheurs ont écrit.

Ils ont noté qu'il n'y avait aucun changement dans le taux de cholestérol ou de triglycérides dans l'un des groupes.

L'étude a été limité en raison de sa courte délai ne permet pas de tirer des conclusions sur l'étendue des avantages cognitifs et de leur durée. Elle ne peut établir si les bénéfices observés sont une conséquence de cacao lui-même ou un effet secondaire lié à des améliorations générales de la fonction ou de la santé cardiovasculaire. Aussi, les participants étaient en bonne santé globale et sans maladie cardiovasculaire connue, de sorte que la population peut être représentative de tous les sujets avec MCI.

Pourtant, les chercheurs ont conclu que les données "suggèrent un possible bénéfice clinique dérivé de l'inclusion alimentaire régulière d'aliments contenant de flavanols de cacao dans les sujets avec MCI."

Source: Hot Cocoa pourrait stimuler Seniorsâ € ™ Brain Power

Besoin pour obtenir la marche plus? Clip sur podomètre

Beaucoup de gens disent qu'ils veulent sortir et de marcher ou de faire plus d'exercice, mais à la suite à travers est une autre affaire. Maintenant, une étude suggère que simplement porter un podomètre peut aider taux de promouvoir la marche.

L'étude de plus de 300 personnes âgées de Nouvelle-Zélande a constaté que temps de marche hebdomadaire presque doublé quand ils portaient les dispositifs.

"L'utilisation de podomètres, comme un mécanisme de suivi de l'activité physique, a été bénéfique pour les personnes âgées car ils ont amélioré leurs niveaux d'activité», a déclaré l'auteur principal étude Gregory Kolt, directeur de l'Ecole de Science et Santé à l'Université de Western Sydney à Penrith , Australie.

"Podomètres a permis aux utilisateurs de vérifier leur progrès tout au long de la journée par rapport aux objectifs d'activité qu'ils se étaient fixés", a déclaré Kolt.

L'étude, publiée dans un récent numéro des Annals of Family Medicine, suivi taux pied depuis plus d'un an chez 330 personnes relativement non actifs âgés de 65 ans ou plus.

Au moment du lancement de l'étude en 2006, tous les participants ont été jugés en assez bonne santé à se engager dans l'activité physique, y compris la marche, mais la plupart ont admis qu'ils ont eu peu d'exercice régulier.

Les participants ont été séparés au hasard en deux groupes: un groupe a reçu un podomètre pour suivre leurs mouvements, étape par étape, et l'autre groupe ne ont pas.

Tous ont ensuite été invités à suivre soi-disant «Prescription vert" de la Nouvelle-Zélande pour l'activité physique - une initiative financée par le gouvernement visant à amener les gens à se engager dans 30 minutes d'activité physique modérée chaque jour.

Les participants ont été encouragés à la fois par un médecin et à des séances régulières de consultation par téléphone pour obtenir active via la marche de loisir.

Au cours d'une année, les deux groupes de personnes âgées ont considérablement renforcé leur niveau d'activité, les chercheurs ont constaté. Toutefois, ceux qui avaient été donnés podomètres augmenté leur temps de marche hebdomadaire moyen de près de deux fois plus que ceux qui ne ont pas podomètres - environ 50 minutes par semaine pour podomètre-porteurs contre 28 minutes pour ceux sans les dispositifs.

Bien que ni groupe a vu un changement dans leur poids (telle que mesurée par l'indice de masse corporelle ou IMC), les deux groupes ont fait l'expérience des améliorations significatives de la pression artérielle, les chercheurs ont noté.

Comment ne podomètres travaillent pour augmenter le taux de marche? Selon Kolt, portant le dispositif apparemment "permet aux utilisateurs de voir l'activité physique combien ils se accumulent dans leurs routines quotidiennes générales," faire monter les chances qu'ils vont coller avec le programme.

Pas cher étiquette de prix de podomètres peut également rendre un composant idéal pour les efforts de santé publique visant à renforcer les habitudes d'exercice, dit Kolt, qui est également affilié avec le Centre de l'activité physique et de recherche en nutrition à l'Université de technologie d'Auckland en Nouvelle-Zélande.

Un expert des États-Unis a accepté. David Bassett Jr. est co-directeur du Centre de recherche sur l'obésité et un professeur de sciences de la santé et de l'exercice dans le département de kinésiologie, les loisirs et études du sport à l'Université du Tennessee à Knoxville. Il dit que la recherche en Nouvelle-Zélande est "compatible" avec les études antérieures.

«En général, les chercheurs ont constaté que la prescription d'exercices en fonction podomètre-provoquent des changements plus importants dans la marche de la prescription d'exercices équivalents basés sur le temps," at-il dit. "L'étude montre que des podomètres peuvent être utilisés dans un contact minimal, de manière rentable dans les systèmes de soins de santé, d'encourager des modes de vie sains."

US devrions faire »long de la vie Homes» une priorité, déclare Henry Cisneros

Que faut-il pour les Américains de l'âge en place avec succès? Cette question revêt une importance immédiate pour les décideurs et les familles d'environ 10 000 baby-boomers auront 65 ans tous les jours. Câ € ™ est s l'objet d'un nouveau livre, "indépendant pour la vie: maisons et des quartiers pour une Amérique vieillissement», rédigés par plus d'une douzaine principaux vieillissement et de logement des experts et co-édité par Henry Cisneros, un maire-quatre terme San Antonio et ancien secrétaire du département américain du Logement et du Développement urbain.

Ancien Secrétaire Housing and Urban Development Henry Cisneros parle au Center for American Progress à Washington en 2009 (Photo par Pablo Martinez Monsivais / Associated Press)

Cisneros, qui dirige maintenant une société spécialisée dans l'immobilier urbain, a passé une heure à discuter ses pensées sur le vieillissement en place avec la journaliste Judith Graham. Cette entrevue a été édité pour la longueur et de clarté.

Q. Vous commencez ce livre parle de votre mère âgée. Parlez-moi de lui.

R. Ma mère et mon père a acheté la maison dans l'allée de la maison de sa mère € ™ en 1945. Ce était un quartier de la classe moyenne inférieure des travailleurs de la fonction publique - tous les Latinos. Il avait le sentiment d'une image de Norman Rockwell, seulement tous les visages étaient brun.

Mon père est décédé en 2006 à l'âge de 89, après avoir eu une attaque quelques années auparavant. Mais ma mère, 87 ans, vit-il encore. La maison est essentiellement le même que ce était, avec quelques ajustements. Nous mettons une rampe sur le côté de la maison menant à une terrasse. Nous avons soulevé les toilettes, les éviers abaissé, créé une douche de plain-pied. Changé l'éclairage dans la tanière alors mon père pouvait lire. Mettre en gardes de fenêtre, une alarme, et l'éclairage extérieur pour ma mère parce que le quartier est un peu en déclin.

Q. Est-ce que vous lui voyez souvent?

A. Je essaie de lui rendre visite à propos de chaque deuxième ou troisième jour, mais je lui parle tous les jours par téléphone. Elle est un cas classique d'une personne vieillissante en place. En bonne santé, mince, grande femme de karité € ™ whoa € ™ s toujours été fort physiquement. Mais au cours des dernières années rêve € ™ s ont commencé à ralentir. Elle gère tous ses propres affaires. Je nâ € ™ t pense thereâ € ™ SA tracteur assez fort pour la tirer de cette maison.

Jusqu'à récemment, sur trois côtés, tous ses voisins étaient son âge ou plus vieux. La dame à la gauche est mort cette année à 97. La dame à la droite est allé à une maison de soins infirmiers et mourut dans ses fin des années 80. Et la dame à traverser la rue est mort à 90 ans et plus. Tous sont restés dans leurs maisons jusqu'à très tard. Vieillir chez soi dans ce quartier signifie que les femmes âgées vivant seules.

Q. Quelles leçons avez-vous prendre de l'expérience de votre mère?

A. aînés craignent d'être incapables de communiquer, la solitude, le sentiment d'insécurité. Surtout ceux qui toute leur vie ont eu d'autres personnes autour d'eux - la famille, les voisins - et maintenant ils vont des journées entières et ne voient jamais personne.

Imaginez être plus âgé, une étape plus lente, un peu plus fragile. Ajoutez à cela la solitude, devançant à la dépression, et ne savent pas comment youâ € ™ allons tout faire ce que vous faisiez. Mais vouloir avant tout de rester dans votre propre maison et continuer à être indépendant. ™ s dur Câ €.

Q. Quels types de politiques pensez-vous sont nécessaires?

R. Tout d'abord, Iâ € ™ d aiment voir nous engageons en tant que nation à créer maisons vie. Seulement 4 pour cent de la population 65 ans et plus va à une maison de soins infirmiers. La plupart sont à la maison pour un long, long temps. Nous devons en faire une priorité, tout comme nous avons fait avec la création de plus les maisons éconergétiques.

Cela pourrait impliquer la certification d'un ensemble d'améliorations à domicile liées à l'âge - le genre de choses que nous avons fait pour mes parents - et à venir avec des stratégies publiques et privées de soutien financier.

Deuxièmement, nous devons penser à la façon dont nous Accessorize communautés pour une population vieillissante. Aujourd'hui, nous construisons des parcs pour enfants. Imaginez un parc où les personnes âgées auraient stations d'exercice. Pensez à des installations de loisirs adaptés à leur âge. Pensez à la façon dont nous faisons de transit disponibles, afin que les gens qui conduisent ne peuvent obtenir chez le médecin.

Comme nous construisons de nouvelles communautés que nous devrions nous concentrer sur le potentiel piétonnier - faire en sorte que les personnes âgées peuvent marcher aux installations dont ils ont besoin, comme l'épicerie et des pharmacies.

Q. Pouvez-vous citer des exemples?

R. Il ya des communautés qui sont maintenant de repenser les politiques de zonage afin que les pavillons-jardins peuvent être construits sur les mêmes lots que plus grande taille maisons. Davis, Californie., A repensé ses codes de zonage dans cet esprit.

Il ya des endroits à l'aide de la bibliothèque d'études secondaires comme la bibliothèque communautaire. Donc, les personnes âgées peuvent y travailler ou faire du bénévolat là et interface avec la prochaine génération.

Je pense WEA € ™ ll être recycle communautés âgées dans de nombreuses régions des États-Unis - déblayer les bâtiments obsolètes et les reconfigurer le logement des personnes âgées. La récession a créé un grand nombre de sites qui ne sont plus économiquement viable. centres de bande, même les centres commerciaux régionaux sont refaits avec des logements pour les personnes âgées à l'esprit.

Nous avons également besoin de générer des prototypes pour les maisons appropriées nouvel âge pour les personnes qui quittent McMansions et à la recherche d'une maison plus petite.

Q. Qu'est-ce que sur le logement abordable?

A. Nous devons doubler sur des programmes très fructueux qui ont produit des logements abordables pour les personnes âgées. Crédits d'impôt de logement à faible revenu - nous avons besoin de plus. Et l'article 202 (logements supervisés pour les personnes âgées) de Huda € ™ programme - nous avons besoin de plus de cela. À certains égards, ce est la zone la moins problématique parce que nous savons ce qu'il faut faire - nous avons juste besoin de faire plus de lui.

Ce que nous ne savons pas comment le faire très bien, ce est aider les gens qui sont de la classe moyenne, mais qui sont sur le point de tomber de la falaise de double vieillissement et de la fragilité tout en vivant sur les revenus fixes et le vieillissement en place.

Q. Pourtant, ce est une ère de compressions budgétaires. Comment faites-vous le cas pour plus d'aide financière pour les programmes de ce genre?

A. En tant que pays, nous le devons à nos aînés. Ce est la bonne chose à faire. Il est inacceptable de laisser un large segment de la population de leur propre chef au moment le plus fragile de leur vie. Je pense aussi que nous pouvons faire valoir que des économies de coûts peuvent être réalisées en gardant les gens vivent de façon autonome le plus longtemps possible au lieu d'aller à des installations assistée-vie ou de maisons de soins infirmiers.

Q. Qu'en est-il la banlieue?

A. Les baby-boomers sont la première génération banlieue américaine. Mais les banlieues sont le pire endroit de l'âge parce qu'ils sont si unwalkable et totalement dépendant de l'automobile. Vivre dans un cul de sac est vraiment difficile quand vous perdez l'accès à votre voiture. Ainsi, ces communautés doivent réfléchir à de nouvelles stratégies.

Q. L'un des auteurs dans votre livre écrit sur ​​son plan de longévité personnelle. Avez-vous une?

R. Je eu 65 ans cette année et je ai un plan qui implique l'exercice quotidien et de fitness. Mes modèles personnels sont des gens qui nâ € ™ t pense à la retraite, mais ont créé soit des entreprises ou des activités qui leur permettent d'être actif jusqu'à la fin.

Je serai toujours basée à San Antonio. Je habite dans la vieille maison de mon grand-père, que je ai remis à neuf, à un mile de l'endroit où je ai grandi et un pâté de maisons de notre église du quartier. Quand vous donnez autant à un endroit, il devient une partie de vous et il ya beaucoup de choses que vous ne voulez pas abandonner.

Cet article a été réimprimé avec la permission de kaiserhealthnews.org de la Fondation Henry J. Kaiser Family. Kaiser Santé Nouvelles, un service de nouvelles indépendance éditoriale, est un programme de la Fondation Kaiser Family, un organisme de recherche politique de soins de santé non partisane affiliée à Kaiser Permanente.

Faible Tension artérielle pas toujours bonne chose en fin de vie

NEW YORK CITY - jeudi 24 mai 2012 (MedPage Aujourd'hui) - Pour ceux qui souffraient d'hypertension à l'âge mûr, une pression artérielle basse tard dans la vie était liée à l'atrophie du cerveau, une étude menée en Islande a montré.

Parmi plus de 4000 personnes ont suivi tout au long de leur vie, une faible pression artérielle diastolique d'environ 75 ans a été associée avec le volume du cerveau plus petit, mais seulement chez ceux qui avaient eu l'hypertension vers 50 ans, selon Majon Muller, MD, PhD, de l'Institut national sur Aging à Bethesda, Md.

Le mécanisme proposé: l'hypertension en milieu de vie provoque des changements structurels dans le cerveau qui se traduisent par une perturbation dans l'autorégulation du débit sanguin cérébral, ce qui rend le cerveau plus vulnérables au faible pression artérielle et hypoperfusion en fin de vie, Muller a déclaré à la American Society of Hypertension réunion.

"Les résultats de cette étude ne seront pas modifier les directives actuelles de traitement de la pression artérielle, mais ne sera probablement donnera quelques conseils pour de futures études épidémiologiques à regarder ces patients qui sont sensibles pour les niveaux de pression artérielle baisse," dit-elle dans une interview.

"Je pense qu'il est important de trouver les patients ... qui pourraient bénéficier d'objectifs moins stricts," dit-elle, ajoutant que d'autres études sont nécessaires pour confirmer.

L'hypertension artérielle à la mi-vie a été associé précédemment avec la pathologie du cerveau et la démence, mais la relation entre la fin de vie de la pression artérielle et de la pathologie du cerveau n'a pas été aussi cohérente.

Pour étudier la question, Muller et ses collègues ont examiné les données de l'étude AGES-Reykjavik, un groupe basé sur la population prospective des personnes nées en Islande de 1907 à 1935. Les participants ont subi des examens à mi-vie de 1967 à 1996 et les examens de fin de vie de 2002 à 2006. L'examen de fin de vie comprenait une IRM du cerveau pour évaluer les volumes de matière grise et blanche, liquide céphalo-rachidien, et les lésions.

L'analyse actuelle inclus 4057 personnes qui ne ont pas de démence. Environ un tiers (34 pour cent) avaient eu l'hypertension mi-vie.

Après ajustement pour l'âge, le sexe, volume intracrânien, les facteurs de risque cardiovasculaire, et la pathologie vasculaire cérébrale à l'IRM, de fin de vie de la pression artérielle ne était pas significativement associé avec le volume du cerveau chez les patients qui ne avaient pas eu l'hypertension à la mi-vie.

Dans les patients qui ne souffrent d'hypertension mi-vie, cependant, inférieure de fin de vie la pression artérielle diastolique a été liée à une plus grande cerveau totale et la matière grise atrophie.

Muller a souligné que ce était une étude d'observation - et donc incapables de prouver la causalité - et qu'il est possible que les personnes ayant une pression artérielle basse tard dans la vie auraient pu avoir plus de comorbidités, plus la rigidité artérielle, ou diminution du débit cardiaque.

Il serait utile, dit-elle, si les essais futurs de traitement anti-hypertenseur pourraient mesurer la structure et le fonctionnement du cerveau.

Quels aliments ou des boissons sont plus susceptibles de causer des brûlures d'estomac?

La santé au quotidien: Quels sont les meilleurs aliments de brûlures d'estomac déclenchement?

Christine Esters: café, thé, boissons gazeuses, l'alcool, le chocolat et gras, frits et les aliments épicés peuvent déclencher des brûlures d'estomac.

Kenneth Brown, MD: tomates, la menthe poivrée, l'alcool, le café et les agrumes sont les principaux coupables. D'autres aliments qui produisent des gaz, comme les oignons, les brûlures d'estomac peuvent également faire pire.

Andrew Sable, MD, et Seth Rosen, MD: Certains aliments qui peuvent déclencher des brûlures d'estomac et / ou RGO inclure la caféine, l'alcool, le chocolat et bonbons à la menthe. Certaines personnes peuvent également éprouver des brûlures d'estomac après l'ingestion d'aliments acides ou une boisson contenant agrumes, ainsi que des produits à base de tomates comme la sauce tomate. En outre, la suralimentation et manger des aliments gras riches peuvent aggraver les brûlures d'estomac et le reflux.

Lisa Ganjhu, DO: Certains des aliments et boissons courantes qui contribuent à des brûlures d'estomac sont chocolat, café, menthe poivrée, les aliments gras ou épicés, les produits de tomates, et les boissons alcoolisées. Il ya plusieurs façons que ces aliments déclenchent les symptômes de brûlures d'estomac. La plupart agissent sur le petit muscle à la base de l'oesophage, le sphincter oesophagien inférieur (LES), en assouplissant il. Le LES agit comme un barrage entre l'estomac et l'œsophage. Lorsque les ERP détend de façon inappropriée, vous obtiendrez des brûlures d'estomac. Les aliments tels que le chocolat et à la menthe seront détendre que le muscle et permettre à l'acide pour laver dans l'œsophage. Aussi certains aliments épicés et l'alcool augmentent l'acidité dans l'estomac. L'acide supplémentaire lave puis dans l'œsophage pour causer des symptômes.

Elisa Faybush, MD: Certains aliments et des boissons peut entraîner des symptômes de brûlures d'estomac. Ils comprennent: café, soda, boissons gazeuses, les boissons contenant de la caféine, l'alcool, le thé et jus d'agrumes. En outre, les tomates, les oignons, l'ail menthe, poivre, chocolat, les aliments épicés et les aliments frits et gras.

Jo Ann Hattner, MPH, RD: Même se il ne est pas bon de preuve scientifique que les aliments spécifiques ne déclenchent les brûlures d'estomac, il ya certains aliments et des boissons que les gens sont souvent conseillé d'éviter. Les boissons contenant de la caféine ou de l'alcool et les boissons gazeuses devraient être évités. Les aliments ci-dessous comprennent certains répertoriés par les maladies digestives le Centre d'information national (NDDIC) et est considéré comme capable d'aggravation des symptômes:

  • Agrumes
  • Chocolat
  • Les aliments gras et frits
  • Arômes menthe
  • Les aliments épicés
  • Aliments à base de tomate

Si vous soupçonnez aliments spécifiques sont à l'origine que vous souffrez de reflux acide, consultez un diététiste (RD). Une RD peut concevoir un régime d'élimination pour vous avec réintroduction progressive des aliments. Vous pouvez ensuite déterminer si ces aliments vous causent des brûlures d'estomac.

Accablé par la fatigue: Pourriez vous avez un trouble de la thyroïde?

Si vous êtes aux prises avec la fatigue, le gain de poids, la lenteur mentale ou d'une faible libido, il peut être temps pour obtenir votre thyroïde vérifiée.

Joignez-vous à nous parlons avec notre expert invité sur les causes et les symptômes de troubles de la thyroïde et la meilleure façon de les traiter. Vous apprendrez à connaître le rôle que l'hormone thyroïdienne joue dans votre corps, comment des perturbations dans les niveaux d'hormones provoquent des symptômes et des traitements ou des changements de style de vie pourrait vous soulager.

Comme toujours, notre invité d'experts répond aux questions de l'auditoire.

Annonceur:
Les opinions exprimées sur ce webcast sont uniquement les points de vue de nos clients. Ils ne sont pas nécessairement les vues de HealthTalk, nos sponsors ou de toute organisation extérieure. Et, comme toujours, se il vous plaît consulter votre médecin pour le conseil médical le plus approprié pour vous.

Rick Turner:
Bonjour et bienvenue à la santé maintenant. Je suis Rick Turner remplir pour Judy Foreman. Si vous êtes aux prises avec la fatigue, le gain de poids, la lenteur mentale ou d'une faible libido, il pourrait être temps pour obtenir votre thyroïde vérifiée. Ce soir, nous allons parler des causes et des symptômes de troubles de la thyroïde et la meilleure façon de les traiter. Vous apprendrez à connaître le rôle que l'hormone thyroïdienne joue dans votre corps, comment des perturbations dans les niveaux d'hormones peuvent provoquer des symptômes et des traitements ou des changements de mode de vie peuvent vous soulager.

Je suis très heureux d'accueillir au programme Dr John Morris, professeur de médecine et directeur du département d'endocrinologie à la Clinique Mayo School of Medicine. Dr John Morris, bienvenue à la santé maintenant.

Dr John C. Morris:
Merci, Rick. Je suis très heureux d'être avec vous ce soir.

Rick:
Ce est notre plaisir de vous avoir avec nous. Donc, nous allons parler de la glande thyroïde. Nous entendons beaucoup parler, et parler pour moi-même, je ne sais pas beaucoup de choses sur la thyroïde - à commencer par où il est dans le corps. Où est la thyroïde?

Dr Morris:
La thyroïde est une petite glande, un petit organe situé à la base du cou. Ce est un peu la forme d'un papillon, ce qui signifie qu'il ya lobes de chaque côté du cou. Il se trouve juste au-dessus de la trachée ou la trachée juste en dessous de la pomme d'Adam. Il se agit de la taille de la fin de votre pouce, la dernière phalange de votre pouce. Chaque lobe de chaque côté est de cette taille.

Rick:
Alors, quel est le but de la thyroïde? Que faut-il faire?

Dr Morris:
Eh bien, le travail de la thyroïde est de produire une hormone appelée l'hormone thyroïdienne. Une hormone est une substance qui est sécrétée par une glande dans la circulation sanguine, puis il circule dans tout le corps et présente des actions sur des organes d'autres sites de l'organisme. Donc, la thyroïde produit une hormone, en fait deux hormones appelées hormones thyroïdiennes. Le produit principal est une hormone appelée T4 ou thyroxine. Il existe également un deuxième produit sécrétée par la thyroïde appelée T3. Ces hormones sont en fait assez petites et simples molécules. Ils contiennent de l'iode en tant que partie de la molécule, et la thyroïde concentrés iode de la circulation sanguine (provenant de l'alimentation, bien sûr) et qui utilise l'iode pour la fabrication de l'hormone.

Rick:
Alors quel effet ces hormones ne ont comme ils circulent dans tout le reste du corps? Sont-ils surveillent quelque chose? Sont-ils réglementent un niveau de quelque chose?

Dr Morris:
Ouais. Donc, ce est une bonne question. Malheureusement, il ne est effectivement pas une réponse très simple à cela parce que les hormones thyroïdiennes font tellement de choses différentes. Ils agissent sur pratiquement toutes les cellules, tous les organes du corps, et ils sont importants pour la régulation et le maintien des activités métaboliques, les choses que cette cellule fait. Ainsi, dans une cellule musculaire, ils aident à réguler la contraction musculaire et la production d'énergie pour permettre aux muscles de se contracter. Dans le foie, ils régulent les processus qui permettent à une cellule de foie à faire ce qu'il fait. En général, ils sont les clés de ce genre de déverrouiller le mécanisme de l'activité métabolique de la cellule.

Et se il ya trop ou trop peu de ces hormones, alors ces activités métaboliques ne fonctionnent pas correctement. Ils travaillent trop vite. Ils se amenés à se produire à un taux trop élevé si l'hormone est présente en excès. Et se il ya un défaut de l'hormone, puis les activités métaboliques ralentissent. Ils travaillent beaucoup moins que ce qu'ils devraient être.

Rick:
Bien. Et cela nous donne un aperçu de pourquoi ils peuvent causer les symptômes qu'ils font. Donc, nous allons parler de l'affaire où la glande thyroïde ne est pas, hypothyroïdie, comme si vous avez l'hypothermie, la température de votre corps est trop faible. Donc, ce qui provoque l'hypothyroïdie?

Dr Morris:
Donc, l'hypothyroïdie est le trouble le plus commun de la fonction de la glande thyroïde, et que vous avez dit est une condition dans laquelle la glande thyroïde produit trop peu d'hormones thyroïdiennes et il ya trop peu d'hormone thyroïdienne présente dans les différents organes où l'action se produit. Et qu'arrive-t-il est bien sûr que les activités métaboliques de ces cellules et les organes ralentissent, et qui mène à divers symptômes sur ces sites. Certains d'entre eux sont perçus sur un site spécifique, comme un ralentissement de la fréquence cardiaque par exemple. D'autres peuvent être des symptômes plus généraux comme la fatigue et juste se sentir plus froid ou somnolent ou fatigué que d'habitude. La prise de poids peut être un symptôme d'hypothyroïdie. La sécheresse de la peau et la perte de cheveux. Et tous ceux se produire car il est trop peu d'hormones thyroïdiennes est produite par la glande thyroïde.

Il existe un certain nombre de conditions qui peuvent affecter la fonction de la thyroïde et d'interférer avec sa capacité à produire l'hormone thyroïdienne normalement. La plus courante ceux que nous appelons la maladie thyroïdienne auto-immune, une maladie dans laquelle le système immunitaire attaque la glande thyroïde avec des anticorps et des lymphocytes, et que l'attaque sur la glande thyroïde interfère avec le mécanisme chimique qui la thyroïde utilise pour produire de l'hormone et de ce fait réduit sa sécrétion.

Rick:
Ainsi le corps se attaque à la glande propre?

Dr Morris:
C'est ça. Cela se appelle l'auto-immunité, et la thyroïde est probablement au moins l'une des cibles les plus courantes pour l'auto-immunité. Or, contrairement à d'autres maladies auto-immunes comme l'arthrite rhumatoïde ou le lupus érythémateux, les maladies qui sont plus généralisées du corps, de la thyroïde auto-immunité est appelé organe auto-immunité spécifique. Il se agit d'une attaque auto-immune contre, une cible unique très spécifique dans le corps, qui est la glande thyroïde ou la cellule de la thyroïde.

Rick:
Eh bien, ces symptômes que vous décrivez, le Dr Morris, sont assez communs qu'il n'y paraît: la fatigue, le gain de poids, la peau sèche. Comment est-il difficile de diagnostiquer l'hypothyroïdie?

Dr Morris:
Ce est un très bon point, Rick. Il n'y a pas un seul symptôme qui en soi est un diagnostic d'un dysfonctionnement de la thyroïde ou d'un trouble de la thyroïde parce que tous les symptômes peuvent être causés par d'autres problèmes, et dans de nombreux cas, des milliers d'autres problèmes. La fatigue est bien sûr un symptôme extrêmement non spécifique. Presque ne importe quelle maladie ou d'un trouble peuvent causer de se sentir fatigué. Donc, faire un diagnostic d'un problème de thyroïde nécessite non seulement la présence des symptômes qui suggèrent la maladie, mais elle exige aussi un examen physique et des résultats de l'examen physique qui suggèrent l'hypothyroïdie, et il nécessite également un soutien de laboratoire. Nous avons heureusement aujourd'hui des mesures très spécifiques et sensibles des niveaux d'hormones dans le sang qui peuvent nous aider dans le diagnostic de trouble de la thyroïde comme la cause de ces choses.

Rick:
Je vois. Donc dans l'ensemble alors, comment trouvez-vous commun hypothyroïdie dans la population générale?

Dr Morris:
Il est très fréquent. Chez les femmes, il se produit dans jusqu'à 10 pour cent des femmes à un moment donné. Il peut survenir à tout âge, de l'enfance à l'adolescence à l'âge adulte pour les personnes très âgées, mais chez les femmes à un moment donné dans leur vie jusqu'à 10 pour cent peut développer une dysfonction ou d'hypothyroïdie. Ce est beaucoup moins fréquent chez les hommes. Il se produit en 2 à 3 pour cent des hommes. Ce est probablement de cinq à huit fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, il est, mais il est aussi assez fréquent chez les hommes.

Rick:
Et avons-nous des théories pour expliquer pourquoi ce est?

Dr Morris:
Ce est vraiment inconnu. Il a probablement à voir avec le milieu hormonal, certaines des hormones sexuelles, la testostérone ou oestrogène ou d'autres, mais la réponse courte est que nous ne comprenons vraiment pas. Ce est une caractéristique commune de nombreuses maladies auto-immunes, comme la polyarthrite rhumatoïde et le lupus par exemple. Ce sont également plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, mais la compréhension des raisons pour lesquelles cela se produit ne est pas très forte.

Rick:
Bien. Ainsi, le Dr Morris, pensez-vous qu'il est sage de simplement aller à votre médecin de famille, votre médecin généraliste pour essayer d'obtenir un diagnostic de l'hypothyroïdie, ou est-ce quelque chose qu'il vaut mieux laisser à un spécialiste - un endocrinologue, dire?

Dr Morris:
Je pense que la grande majorité des médecins généralistes - médecine familiale, médecine interne générale - doit être capable de faire un bon travail de faire un diagnostic de l'hypothyroïdie se ils pensent à ce sujet. Une des difficultés avec une maladie de la thyroïde est, comme nous parlions plus tôt, les symptômes sont très spécifiques et parfois peut être suggestive d'autres troubles, et donc il faut un peu de sensibilisation et de pensées libérales sur la possibilité de la thyroïde comme cause pour ces symptômes. Mais si cette idée se produit, soit de la part du médecin ou du patient, les tests sont très largement disponibles. Chaque laboratoire de l'hôpital peut mesurer la TSH (Thyroid Stimulating Hormone) et T4 aujourd'hui très spécifique et sensible, de sorte que dans la plupart des cas, le diagnostic ne est pas difficile à faire si il est pensé.

Rick:
Eh bien, cela me amène à ma question de savoir comment souvent négligé pensez-vous hypothyroïdie est, ou est-il une plus grande conscience de lui maintenant que il y avait?

Dr Morris:
Je pense que la sensibilisation se améliore, mais il reste encore un sous-diagnostic. Et il ya eu des études, le dépistage des études réalisées dans les centres commerciaux et ainsi de suite autour des diverses régions du pays qui ont montré qu'il ya une incidence significative de l'hypothyroïdie non diagnostiquée ou dysfonctionnement de la thyroïde dans la population qui n'a pas été diagnostiquée ou n'a pas eu lieu à eux ou leur médecin. Donc, il ya encore un certain niveau de sous-diagnostic, mais là encore avec la disponibilité de l'essai et l'amélioration de la sensibilisation se est améliorée.

Rick:
Donc, vous dites qu'il est le test de laboratoire, un test sanguin, qui peut mesurer ces niveaux d'hormones qui sont produites par la thyroïde. Donnez-nous un sentiment de certains numéros. Si les gens entendent que cette lecture est normale ou anormale est cette lecture, que doivent-ils être au courant?

Dr Morris:
Eh bien, aujourd'hui le seul test le plus commun, si un seul test est à faire pour évaluer la fonction de la glande thyroïde, ce test est un niveau d'une hormone appelée hormone stimulant la thyroïde, la TSH abrégé sang, et assez intéressant que l'hormone ne est pas une hormone thyroïdienne. Ce est une hormone de la glande pituitaire qui est le mécanisme par lequel l'hypophyse indique la thyroïde quoi faire.

Rick:
Vraiment?

Dr Morris:
Normalement la thyroïde ne fait que ce qu'il l'hypophyse dit de faire. L'hypophyse stimule la thyroïde à produire des hormones thyroïdiennes, puis l'hypophyse surveille le niveau des hormones thyroïdiennes dans le sang et ajuste le niveau de TSH dans le but de fournir le bon niveau de stimulation de la thyroïde pour maintenir ces taux dans la gamme normale. Et de fait, la mesure de la TSH est une mesure beaucoup plus précise et exacte de la fonction de la thyroïde est de mesurer les niveaux d'hormones thyroïdiennes eux-mêmes. Certains de cela a à voir avec juste la capacité très sensible pour mesurer la TSH plus précisément que T4, mais aussi lorsque nous mesurons la TSH et nous avons un échantillon de sang pour évaluer le niveau de ce dans le sang, nous sommes réellement mesurer un effet de l'hormone thyroïdienne sur la glande pituitaire, et on suppose ensuite que cet effet sur la glande pituitaire est similaire à l'effet des hormones thyroïdiennes sur le foie et les poumons et le cœur et les autres organes.

Donc, la réponse courte à votre question est le meilleur test est le taux de TSH. La plage normale pour la TSH dans la plupart des laboratoires commence à environ 0,3 unités internationales milli, MIU, par décilitre. Et l'extrémité supérieure de la normale pour la plupart des laboratoires est d'environ 5,0, bien qu'il y ait une certaine controverse maintenant à l'endroit où l'extrémité supérieure devrait être. Et si la TSH est élevé au-dessus de cette fourchette normale - disons par exemple, il est 25 - alors qu'est-ce qui indique, le TSH élevé indique que l'hypophyse tente de stimuler la glande thyroïde à produire plus d'hormone de thyroïde.

Rick:
Parce que ça ne répond pas comme il devrait être.

Dr Morris:
Parce que ça ne répond pas comme il devrait être. Exactement.

Rick:
Bien.

Dr Morris:
Et si vous mesurez le niveau de l'hormone thyroïdienne dans ce cadre que vous attendez à trouver le niveau de l'hormone thyroïdienne, le niveau de T4, sur le bas côté. Si bas T4, TSH élevée est le signe de l'hypothyroïdie. La sévérité de l'hypothyroïdie peut varier considérablement. Évidemment, il peut être assez sévère, et un TSH de 25 ou 50 ou 100 indiquerait hypothyroïdie très graves. Mais l'hypothyroïdie peut également être diagnostiquée quand il est très doux, et parfois même à une époque où il est si doux qu'il n'y a pas de symptômes, il. Donc, si la TSH est de six ou sept ans, par exemple, qui indique une certaine dysfonction très légère de la glande thyroïde - et si doux que certains patients pourraient même ne pas avoir des symptômes de que, bien que d'autres pourraient avoir des symptômes bénins.

Rick:
Donc, encore une fois, juste pour préciser - plus le nombre de TSH, le moins actif de la thyroïde?

Dr Morris:
Ce est exact. Il va dans la direction opposée.

Rick:
Oui.

Dr Morris:
Il change dans la direction opposée.

Rick:
Bien. Donc, nous allons parler de traitement, alors. Comment est habituellement traitée à l'hypothyroïdie?

Dr Morris:
Le traitement de l'hypothyroïdie est heureusement généralement assez simple et assez gratifiant, et ce est de remplacer la déficience d'hormones thyroïdiennes. Le problème sous-jacent est que la thyroïde est incapable de produire les quantités appropriées d'hormones thyroïdiennes, et heureusement nous pouvons remplacer cette hormone sous la forme d'un comprimé. Il a appelé T4. Lévothyroxine est le nom générique. Il existe un certain nombre de noms de marque du médicament là-bas, et le traitement de choix est un comprimé de l'hormone thyroïdienne dans le but de remplacer la déficience. Cette hormone, le médicament dans les comprimés d'hormones est exactement la même molécule qui est produite par la glande thyroïde que nous appelons T4, ce est donc un remplacement très satisfaisant pour le produit sous forme sécrétée par la glande thyroïde.

Rick:
Combien de fois doit-il être pris?

Dr Morris:
Le plus souvent, il est pris une fois par jour sous forme de comprimé. Nous aimons conseiller aux patients de prendre la première chose le matin sur un estomac vide afin qu'ils soient en mesure d'obtenir l'absorption optimale et reproductible dans la circulation sanguine, la même quantité chaque jour. Et nous ajustons la dose très précisément. Il existe un très large éventail de tailles de comprimés. Il ya je crois 11 ou 12 comprimés tailles différentes là-bas, et pour la plupart des patients, il est possible de trouver un seul comprimé de la dose correcte qu'ils puissent prendre une fois par jour. Nous ajustons la dose sur la base des mêmes mesures des mêmes hormones dans le sang que nous avons utilisés pour diagnostiquer le problème, surtout TSH. Et l'objectif du traitement du point de vue de laboratoire est de retourner la TSH de nouveau dans la gamme normale et l'y maintenir.

Rick:
Ainsi sont ces hormones de remplacement considérés comme sûrs? Y at-il des effets secondaires à connaître?

Dr Morris:
Donc, comme je le disais plus tôt, les comprimés contiennent exactement la même molécule qui est normalement sécrétée par la glande thyroïde. A cause de cela, aussi longtemps que la dose est bien ajusté et que la personne ne reçoit pas trop ou trop peu de l'hormone, il n'y a pas d'effets secondaires. Bien sûr, rarement, une personne peut avoir une allergie au colorant qu'ils utilisent pour enrober les comprimés et ainsi de suite, mais - et ce est très, très rare - mais en dehors de cela, il n'y a pas d'effets secondaires de l'hormone tant que le dose est ajustée correctement.

Si la dose ne est pas réglée correctement, alors il ya des effets secondaires qui sont les mêmes que si la thyroïde était hyperactive - si la dose est overreplaced - ou les mêmes que les symptômes de l'hypothyroïdie - si la dose est mal faible.

Rick:
Vous avez mentionné que l'hypothyroïdie conduit souvent à un gain de poids. Donc, si elle est traitée correctement, cette question ne se corriger? Est-ce que votre métabolisme revenir à la normale et votre retour de poids à la normale?

Dr Morris:
Oui et non. Le métabolisme revient à la normale. Ce est assez facile à réaliser dans une majorité de personnes, remplacement adéquat de la thyroïde et le métabolisme revenir à la normale. Le poids ne magie disparaît pas, malheureusement, la plupart des patients. Il nécessite une quantité considérable de l'effort en fonction de combien de poids est là, mais ce qui arrive est que, avec la correction du problème métabolique, il rend les patients plus de succès avec leurs tentatives de perte de poids. Et alors qu'ils ont peut-être eu du mal à perdre du poids avant, avec correction de l'hypothyroïdie il les rend plus réussie.

Rick:
Ils doivent se sentir comme ils ont plus d'énergie au moins, non?

Dr Morris:
Ils ont plus d'énergie, ils se sentent plus comme étant actif et en participant à des programmes d'exercice, et ils deviennent juste plus normal par rapport à la consommation de calories, combien ou comment efficacement leur corps utilise des calories.

Rick:
L'hypothyroïdie affecte votre appétit en soi, ou tout simplement la façon dont vous traitez la nourriture?

Dr Morris:
Probablement un peu des deux. Il ne affecte la façon dont on traite les calories. Le taux métabolique fait descendre afin que le corps ne brûle pas de calories au plus vite un rythme que lorsque les niveaux d'hormones thyroïdiennes étaient normaux. Mais il ne semble aussi être un effet de l'appétit chez certaines personnes. Il ne est pas très uniforme ou reproductible d'une personne à l'autre, mais chez certaines personnes, il ne semble aussi y avoir un certain effet sur l'appétit.

Rick:
Maintenant, hyperthyroïdie - où la glande thyroïde est hyperactive - vous avez dit est moins fréquent, mais ce qui cause cette condition?

Dr Morris:
Oui. Ce est une très bonne question. La réponse est qu'il ya plusieurs maladies de la thyroïde qui peuvent causer de fonctionner plus que ce qu'elle devrait et entraîner une hyperthyroïdie. La plus courante de ces maladies est en fait la même maladie qui provoque la thyroïde pour être déficiente, ce qui est une maladie de la thyroïde auto-immune. Mais dans ce cas, l'attaque immunitaire contre la glande thyroïde, au lieu de nuire à la glande thyroïde et causer un arrêt de travail, stimule réellement la glande thyroïde de fonctionner plus que ce qu'elle devrait, et quand cela arrive, nous avons un nom spécifique pour cela. Nous appelons cela la maladie de Graves.

Rick:
Ah, oui.

Dr Morris:
Et la maladie de Graves est de loin la cause la plus fréquente de la thyroïde étant hyperactive. Dans cette maladie, il est un anticorps qui est produit par ce processus auto-immun qui imite en fait l'effet de la TSH sur la glande thyroïde. Il stimule la glande de la même manière que le fait la TSH hypophysaire.

Rick:
Je vois.

Dr Morris:
Mais bien sûr, il le fait sans respect à ce que les niveaux d'hormones thyroïdiennes sont.

Rick:
Oui, oui. Ce est pourquoi il surproduit ces hormones. Alors, comment rare est l'hyperthyroïdie, docteur?

Dr Morris:
Donc hyperthyroïdie se produit dans environ deux à trois pour cent des femmes à un moment donné dans leur vie. Encore une fois, il peut se produire de l'enfance à l'enfance aux adolescents, les jeunes adultes à des personnes très âgées. Le pic d'incidence est dans les années vingt et trente, mais il peut en principe se produire à l'un d'eux. Donc, à un certain moment dans leur vie, jusqu'à 2 à 3 pour cent des femmes auront la maladie de Graves. Chez les hommes, ce est environ un cinquième de ce que, donc un demi pour cent ou un peu moins de cela, mais ce est encore assez commun.

Rick:
Donc, se il est plus de cette hormone de la thyroïde circulant à travers le système que devrait être le cas, et certainement plus pour la personne qui est hypo, understimulated avec leur thyroïde, ce que cela signifie que les symptômes sont l'opposé aussi bien? Ont-ils trop d'énergie? Ont-ils perdre du poids?

Dr Morris:
En fait, ce est le cas.

Rick:
Vraiment?

Dr Morris:
Un grand nombre des symptômes sont exactement à l'opposé de l'hypothyroïdie. Donc, ils perdent du poids. Ils se sentent chaud. Ils se sentent anxieux et nerveux, et ils sont sans sommeil. Ils peuvent encore perdre des cheveux et des changements de leur peau. Certains des symptômes se chevauchent, mais la majorité d'entre eux sont exactement le contraire que ceux de l'hypothyroïdie.

Rick:
Et est-il diagnostiqué de la même manière, avec un test de laboratoire?

Dr Morris:
Il est diagnostiqué de la même façon. Nous utilisons la même combinaison de tests de laboratoire, en particulier la mesure de T4 et T3 dans le sang et TSH, mais les résultats sont exactement à l'opposé de l'hypothyroïdie. En cas d'hypothyroïdie, comme nous le disions, la TSH est élevé au-dessus de la normale et les niveaux d'hormones thyroïdiennes sont faibles, en dessous de la fourchette normale. Dans l'hyperthyroïdie TSH est supprimé. Communément si l'hyperthyroïdie est sévère, la TSH est complètement indétectable. Ce est zéro. Et les niveaux d'hormones thyroïdiennes sont très élevés, élevée au-dessus des niveaux normaux, tant T4 et T3.

Rick:
Intéressant. Donc vous ne pouvez pas avoir une lecture, en substance, à cette échelle commune, non?

Dr Morris:
Eh bien, généralement, il est rapporté par le laboratoire comme étant inférieure à la limite inférieure de détection. Et les mesures de TSH dans le courant sanguin sont très sensibles. Il est tout à fait possible dans un individu normal pour mesurer l'extrémité inférieure de la normale et pour afficher quand elle tombe en dessous. Donc une valeur de TSH dessous de la normale indique un certain degré de l'hyperthyroïdie, et si l'hyperthyroïdie est sévère, alors la TSH peut devenir complètement indétectable.

Rick:
Sur la question des traitements. Pouvez-vous aussi prendre une pilule pour calmer la thyroïde?

Dr Morris:
Oui, vous pouvez le faire. Il ya plusieurs options pour le traitement de l'hyperthyroïdie, et l'un des médicaments est. Il ya deux médicaments disponibles aux États-Unis: propylthiouracil, abrégé PTU, et méthimazole. Ces deux médicaments sont appelés médicaments antithyroïdiens ou comme médicaments antithyroïdiens, et ce que ces médicaments font, ce est qu'ils jettent des bâtons dans les rouages ​​chimique que la thyroïde utilise pour produire l'hormone thyroïdienne. Et en faisant cela, ils réduisent la sécrétion des hormones thyroïdiennes dans la circulation sanguine et d'amener les niveaux d'hormones thyroïdiennes vers le bas. Et en faisant cela, les symptômes disparaissent. Une fois les niveaux d'hormones thyroïdiennes reviennent à la normale, l'effet de ces hormones thyroïdiennes élevés sur les organes et les systèmes dans le corps se en va et les symptômes se améliorent.

Rick:
Et ces traitements ne ont pas plus d'effets secondaires? Vous avez dit que l'hypothyroïdie il n'y a pratiquement pas d'effets secondaires. Vous remplacez simplement quelque chose qui devrait être là. Mais que diriez-vous de l'hyperthyroïdie?

Dr Morris:
Oui. Ces médicaments peuvent avoir des effets secondaires. Ils sont les plus couramment utilisés dans le traitement de la maladie de Graves, qui comme nous le disions était le trouble le plus commun de causer l'hyperthyroïdie, et ils peuvent avoir des effets secondaires comme une éruption cutanée ou des maux d'estomac. Ils ont des effets très rares mais graves effets secondaires. Ils peuvent affecter la numération des globules blancs du sang et provoquer sa chute à des niveaux très faibles, ce qui peut causer ou entraîner des infections. Et ils peuvent parfois affecter le foie et causer des problèmes de foie. Heureusement cependant, ces effets secondaires sont très rares.

Il ya d'autres traitements pour l'hypothyroïdie, pour la maladie de Graves. Les médicaments que nous venons de parler ne sont pas les traitements les plus communs. Il ya deux autres traitements qui sont des options de traitement pour la maladie de Graves. L'un de ces traitements est la chirurgie pour enlever la glande thyroïde.

Rick:
Complètement?

Dr Morris:
Complètement. Si la glande thyroïde est parti, bien sûr, il ne peut plus être hyperactive, et les symptômes de résoudre très rapidement après cela. Et puis l'individu prend un comprimé de l'hormone thyroïdienne pour remplacer les niveaux d'hormones thyroïdiennes retour à la normale, comme vous le feriez pour l'hypothyroïdie.

Rick:
Bien.

Dr Morris:
Parce que ce que nous faisons, ce est induire ou de rendre les patients atteints d'hypothyroïdie quand nous enlevons leurs glandes thyroïde et rétablir le niveau de retour à la normale avec le thyroxine.

L'autre option pour le traitement de la maladie ou d'hyperthyroïdie de Graves est l'iode radioactif, ce qui en fait, à la fin de la [traitement] Bien sûr, fait la même chose que la chirurgie fait, ce qui est d'enlever la glande thyroïde. Comme nous le disions plus tôt, une des choses que le thyroïde ne est concentrer l'iode de la circulation sanguine, qui l'utilise comme substrat pour produire l'hormone de la thyroïde. Si l'on donne une personne souffrant d'hyperthyroïdie un isotope radioactif de l'iode, I 131, cet isotope est concentré très rapidement par la glande thyroïde, et ensuite la radioactivité de cet isotope dans la glande thyroïde sur une période de quelques semaines détruit la glande thyroïde et rend l'hypothyroïdie patient.

Rick:
Droite.

Dr Morris:
Tout de même que se ils ont eu leur thyroïde enlevé chirurgicalement.

Rick:
Intéressant.

Dr Morris:
Et puis le patient est également donnée thyroxine pour remplacer le niveau de retour à la normale.

Rick:
Oui. Donc, en termes de l'autre potentiel pour la santé affecte pour la personne qui ne ont hyperthyroïdie, y at-il d'autres choses à être au courant?

Dr Morris:
Oui. L'un des symptômes de l'hyperthyroïdie est la dysfonction cardiaque, particulièrement d'un dysfonctionnement rythme. Et le plus commun de ceux-ci, ou celui que nous pensons de la première, est appelé fibrillation auriculaire, qui est un rythme cardiaque très rapide et irrégulière qui ne est pas souvent la vie en danger, mais certainement est effrayant et à éviter. Et si non traitée hyperthyroïdie - même légère, hyperthyroïdie très doux sur une longue période de temps - peut conduire à cette complication.

Rick:
Bien.

Dr Morris:
Une autre difficulté que les personnes souffrant d'hyperthyroïdie peuvent avoir l'ostéoporose ou d'ostéopénie, la perte de la masse osseuse qui peut augmenter le risque de fractures et de ce que nous appelons l'ostéoporose. Maintenant, ce peut aussi être une complication de l'hyperthyroïdie, même très doux se il est présent pendant une longue période de temps, plusieurs années.

Rick:
Bien. Et en termes de son effet sur la fertilité, est-il?

Dr Morris:
Il y a. Il ya un effet à la fois hyper et hypothyroïdie sur la fertilité. En cas d'hypothyroïdie, hypothyroïdie particulièrement graves, il peut y avoir une perturbation du cycle menstruel et l'ovulation normale afin que la femme ne peut pas ovuler régulièrement, et que peut interférer avec des chances de devenir enceinte.

Il est également prouvé que au moins certaines femmes atteintes d'une maladie auto-immune de la thyroïde ont un risque accru de fausse couche une fois qu'ils deviennent enceintes. Et cela a été un domaine d'étude très active au cours des dernières années, et il est clair qu'il ne se produit, mais on ne sait pas exactement ce que ce est qu'il provoque, car il peut ou ne peut pas aller avec le traitement. Bien sûr, nous traitons se il est l'hyperthyroïdie, mais au moins dans certains cas, il semble que l'effet sur une fausse couche peut persister malgré le traitement.

Rick:
Eh bien, si l'on tombe enceinte alors et a une maladie de la thyroïde, soit hypo ou hyper, y at-il des précautions particulières à prendre pendant la grossesse?

Dr Morris:
Oui. Il est important pour le développement normal et la croissance du bébé à la mère d'avoir des niveaux de la thyroïde normale. Le bébé a bien sûr sa propre thyroïde, produit ses propres hormones thyroïdiennes, mais cela ne se produit pas avant plusieurs semaines de grossesse. Donc, en particulier pendant le premier trimestre, les 12 premières semaines de la grossesse, il est très important pour la mère d'avoir des niveaux normaux d'hormones thyroïdiennes. Donc, nous conseillons les femmes qui ont déjà reçu un diagnostic d'hypothyroïdie d'être prudent et être certain que leur dose de thyroxine est la dose correcte, avant même qu'ils ne deviennent enceintes.

Et puis après la grossesse se produit, il est très commun pour la dose de thyroxine à exiger des changements au cours de la grossesse. Certains des changements hormonaux qui surviennent pendant la grossesse augmentent le chiffre d'affaires de l'hormone thyroïdienne dans le sang de sorte qu'il est très fréquent que les femmes doivent se adapter à la hausse leur dosage des hormones thyroïdiennes par autant que 50 pour cent tout au long de la grossesse afin à maintenir les niveaux d'hormones thyroïdiennes et la TSH dans cette plage normale. Nous avons donc conseiller aux femmes d'avoir leur niveau de TSH vérifié tous les quatre à six à huit semaines au cours de la grossesse et à anticiper qu'il y aura un besoin de modifier la dose de l'hormone thyroïdienne hausse au cours de la grossesse.

Et puis après la grossesse est terminée, très couramment l'exigence remonte très rapidement à ce qu'elle était avant de tomber enceinte.

Rick:
Nous avons un appel téléphonique venant déjà de Lisa en Géorgie. Salut, Lisa. Quelle est votre question pour le Dr Morris?

Caller:
Salut. Ma question concerne le commentaire sur la cause possible étant une maladie auto-immune de la thyroïde, et je essaie d'obtenir tous les tests sanguins appropriés pour ma fille. Je suis curieux. Outre la TSH, T4, T3, ne devrait pas y avoir autre chose à regarder pour les auto-immune? Par exemple, comme pour le lupus ils regardent ANA. Y at-il rien d'autre à capturer pendant ce test sanguin? Et devrait-il être un test de jeûne?

Rick:
Bien.

Dr Morris:
Oui. Ce est une bonne question. Il ya une prise de sang que nous faisons couramment de chercher des preuves de la maladie auto-immune de la thyroïde. Ce est ce qu'on appelle un anticorps TPO. TPO signifie thyroïde peroxydase, qui est l'enzyme la plus importante dans la glande thyroïde dans la production de l'hormone de la thyroïde, et les patients atteints de maladie de la thyroïde auto-immune ont généralement un anticorps dirigé contre cette enzyme ainsi un résultat positif sur l'anticorps TPO indique que la personne a maladie de la thyroïde auto-immune. Ce ne est pas un test parfait. Ce est positif dans environ 80 pour cent des personnes qui ont une hypothyroïdie auto-immune. Un autre nom pour que le trouble est la maladie de Hashimoto, et un nombre similaire de patients atteints de la maladie de Basedow ont des anticorps TPO. Donc, nous ne mesurons ce test couramment.

Il est intéressant de l'essai, bien qu'il indique la présence d'une maladie thyroïdienne auto-immune, ne indique rien sur la fonction de la glande thyroïde. Cela signifie qu'il est auto-immunité dirigée contre la glande thyroïde, mais de savoir à propos de la fonction de la thyroïde - si ce est hyperactive ou paresseuse - nécessite des mesures de la TSH, T4, T3, comme vous le mentionnez.

Caller:
Droite. Bien.

Rick:
Très bien, Lisa?

Caller:
Et devrait-il être à jeun?

Dr Morris:
Il n'a pas besoin d'être à jeun. Généralement aucun des tests de la thyroïde exige que l'on ait le jeûne, même si nous faisons couramment les mesurer la première chose le matin, et il peut effectivement être optimale pour mesurer la TSH dans le matin avant le petit déjeuner, mais il ne est pas nécessaire de le faire de cette façon.

Caller:
Bien.

Rick:
Merci, Lisa.

Caller:
Merci beaucoup.

Rick:
Bonne chance à vous et votre fille.

Caller:
Merci.

Rick:
Nous avons une question e mail venant de Heather, qui écrit: «Je ai l'hypothyroïdie et je suis sur les médicaments, mais je suis toujours se sentir très fatigué, et je suis de prendre du poids. Je fais une marche rapide tous les soirs et je regarde mon ingestion de nourriture. Je ne arrive pas à perdre ce poids, peu importe ce que je fais. Quel pourrait être mon problème? "

Dr Morris:
Oui, ce est une très bonne question et un très commun. Donc hypothyroïdie fait entraîner un gain de poids. Il ne est pas question à ce sujet, mais ce est aussi le cas que, même chez les personnes qui sont gravement hypothyroïdie, la quantité de poids qui est gagné est assez modeste, de l'ordre de peut-être 10 à 15 à 20 livres. Ce est également le cas que la plupart des personnes qui ont des problèmes de poids, ce qui est bien sûr très commun dans notre pays aujourd'hui, la plupart de ces personnes ne ont pas un problème de thyroïde comme la cause pour que le gain de poids. Il est donc important lorsque vous souffrez d'hypothyroïdie d'être très prudent d'ajuster les doses de médicaments correctement, et la meilleure façon de savoir ce est, du point de vue de laboratoire, par les mesures de TSH et aussi en parlant avec la personne et poser des questions sur les symptômes.

Mais si la dose est en effet soigneusement ajustée et la personne a été maintenue sur une dose stable d'hormones thyroïdiennes pendant plusieurs semaines ou mois, et de la TSH a été maintenu dans la fourchette normale - et aujourd'hui nous aimons surtout de voir dans la moitié inférieure la gamme normale vers le bas autour d'un ou deux - et il ya encore des symptômes de fatigue et le gain de poids, alors on a vraiment à penser à d'autres causes de ces symptômes. Maybe the weight gain and the fatigue are not caused by the thyroid, but there may be other things that are contributing to those symptoms. As we said earlier, those are extremely nonspecific symptoms, especially the fatigue symptom. Almost any disease or disorder can cause fatigue, and if the thyroid has been carefully treated and the dose properly adjusted and there is still fatigue, then I think it's important at that point to step back and look for other causes of the fatigue before blaming the thyroid in that setting.

Rick:
Droite. And in fact we have got another question along those same lines, about - they call it Synthroid. Is that the synthetic hormone?

Dr. Morris:
Synthroid is one of the brand names of thyroxine, yes.

Rick:
Bien. Droite. And this person says, “What does it mean if I take Synthroid and I am still fatigued?”

Dr. Morris:
Oui. I think that's the same answer that we just spoke to. It's important, I can't say this strongly enough, to be certain that the dose of the Synthroid or the brand of thyroxine is the correct dose. And the dose can be very carefully adjusted nowadays to give just precisely the same amount of thyroid hormone that would be there if the thyroid were functioning on its own properly. But if that is done and the dose has been stable for a number of weeks or months and there is still difficulty with fatigue, then one has to really think about what the cause is. Is it really the thyroid, or is it more than likely something else?

Rick:
And you say it should take a couple months of the replacement hormone before you start feeling normal. Est-ce juste?

Dr. Morris:
That's another good point. Thyroid hormone works very slowly. It has a very long half life in the bloodstream. The half life of the drug is seven days. That means if you stop taking it - if you have no thyroid gland and you stop taking your thyroid hormone completely - one week later, half of it is still in your bloodstream.

Rick:
Hou La La.

Dr. Morris:
And so the levels go up and down very slowly when we start someone on the medication or when we adjust the dose from one dose to another. And the symptoms and the effects of the thyroid hormone on the organs and structures in the body take even longer to change than do the blood test results. So much time is required. The symptoms do not resolve very quickly. Two to three months, I would say, is a minimum to know how much effect a change in the dose or starting someone new on the medication, how that's going to work out. And in fact many patients that have very severe thyroid disorders may require six months or even more for the symptoms to adequately resolve.

Rick:
Bien. Another question for you, Dr. Morris, from a listener in Elmer, New Jersey, “I thought my MS was the reason for my extreme fatigue and my lack of sex drive. I have gained 12 pounds, which I have never done before. I did start a new MS med at the same time, so I have been attributing it to that, but my neurologist says it's not the Copaxone. Could it be my thyroid?”

Dr. Morris:
Well, certainly it could be the thyroid. It's reasonable and it's a good idea to think of the thyroid any time someone has unexplained fatigue, because that is certainly an extremely common symptom of thyroid dysfunction. So the answer is absolutely yes, you should think of the thyroid, and you should have the test done. You should have a TSH and perhaps a T4 as well or a T3. A TSH and T4 would be the recommended combination, and that should give a very good answer as to whether the thyroid is the cause.

Rick:
And do we know if there is any relationship between multiple sclerosis and thyroid issues?

Dr. Morris:
There is not a relationship that I am aware of. Multiple sclerosis is also considered to be an autoimmune disorder, and there is some slight increased risk of autoimmune thyroid disease for persons that have that disorder, but it's not a very tight linkage or close association.

Rick:
Bien. We have an e mail from Kimberly in Del Rio, Texas, who writes, “I take Synthroid for my hypothyroidism. I have a hard time dealing with extreme heat, and I can't tolerate cold, so temperature extremes are not good. Is this common?”

Dr. Morris:
Well, I would wonder in that setting if perhaps the dose is not correct, and I would wonder especially if perhaps the dose she is getting could be excessive, that she is getting too much thyroid hormone. Those are symptoms, heat intolerance and feeling unusually warm, sweating in situations where you would not expect to sweat, going over and turning down the thermostat because you are too warm and everyone else in the house complains that they are too cold - those can all be symptoms of having too much thyroid hormone. So in this setting I would say it's important to monitor the thyroid hormone levels, measure the TSH and the T4 and maybe a T3 in this setting, and if they are not correct, especially if they are above normal, if the TSH is low and the T4 and T3 are high, then the dose of thyroid hormone should be adjusted downwards, and those symptoms could be attributed to having too much thyroid hormone.

Rick:
One thing we haven't talked about much is thyroid cancer. So how common is that, Dr. Morris?

Dr. Morris:
Ouais. Thyroid cancer is not one of the more commonly diagnosed cancers. It's diagnosed in about 25,000 people per year in the United States. That's not in the top 10 overall. But also, thyroid cancer is more common in women than in men, and in women it actually is in the top 10 of the - I think it's seventh or eighth or ninth on the list of the most commonly diagnosed cancers. So it's not a very common type of cancer, but thyroid cancer is a very well treated and successfully treated cancer. And there are very many patients around that either are living with thyroid cancer or have been cured of their thyroid cancer previously, and so overall there are a lot of patients that have had thyroid cancer because it's rare to see someone succumb or die from thyroid cancer.

Rick:
Are the symptoms similar to either hyper or hypothyroidism?

Dr. Morris:
No. The symptoms are completely different. Thyroid cancer only very, very rarely results in dysfunction of the thyroid gland, so most patients that have thyroid cancer have absolutely normal levels of thyroid hormones and TSH.

Rick:
Bien.

Dr. Morris:
And it's not possible to use those tests to diagnose thyroid cancer. Thyroid cancer most commonly presents as a lump or nodule in the thyroid gland that one might notice in the mirror or notice when swallowing, or maybe a spouse or a friend notices the lump at the base of the neck but it does not result in dysfunction of the thyroid, and therefore the symptoms of hyper or hypothyroidism are not part of the diagnosis for thyroid cancer.

Rick:
Bien. So you say it can be effectively treated. How is it typically treated?

Dr. Morris:
It's treated most importantly by surgery. It's found, as I said, as a lump in the neck that we call a thyroid nodule. Thyroid nodules are very common also. In fact nodules in the thyroid are more common than are hyper or hypothyroidism. And if we find a lump or someone finds a lump in their thyroid, and certainly a lump that is big enough to see or feel with the fingers, then that needs further evaluation. Fortunately, most of those lumps or nodules are benign. They are what we call benign thyroid nodules, and they sit there and in most cases do not cause any symptoms or problems or dysfunction of the thyroid gland.

Only about 2 percent to 5 percent of thyroid nodules are cancers, and they are diagnosed initially by doing a test called a needle biopsy, a fine needle aspiration, where a thin needle is inserted into that nodule and a small sample is taken from the nodule and examined under the microscope, and if there are malignant cells there, that indicates a thyroid cancer. And then the next step generally is surgery to remove the thyroid gland.

Rick:
Droite.

Dr. Morris:
And that's the most important treatment, and that treatment is very effective. The great majority of patients with thyroid cancer are very effectively treated with the first step of treatment, which is surgery. The surgery cures most patients.

Rick:
I read also that being overweight can increase your likelihood of getting thyroid cancer. Is there any truth to that?

Dr. Morris:
I am not aware of that. It's one of the - one of the things I think that we cannot blame obesity for.

Rick:
Bien.

Dr. Morris:
I am not aware that there is an increased risk of thyroid cancer with obesity.

Rick:
Bien. Well, what about other risk groups for thyroid cancer? Is there an age group that is more at risk? Women more commonly, perhaps?

Dr. Morris:
Women more often have thyroid cancer, about three or four fold higher than men. There are some risk factors. The most important risk factor that we know of for thyroid cancer is radiation exposure. Back many years ago in the '50s and '60s, one of the treatments for benign diseases of the head and neck, things like acne or tonsil enlargement or thymus enlargement or adenoids or some other types of skin conditions, were treated with radiation therapy. X ray treatments or other types of external beam radiotherapy were given to the head and neck area. And persons who had that treatment when they were younger are at risk, at higher risk of developing thyroid cancer later in life. And there are still many of those persons around. Those persons are now late middle age or entering retirement age. And it's important if a person has that in their past history to have their thyroid followed carefully because of that risk.

There are some rare forms of thyroid cancer, unusual forms of thyroid cancer that can be inherited. And so a family history of thyroid cancer, especially if there is more than one family member affected, is an important risk factor as well.

Rick:
Bien. So it does - thyroid, not only thyroid cancer, but do thyroid problems tend to run in families?

Dr. Morris:
Very commonly they do, especially autoimmune thyroid disease. That can cause both hypo and hyperthyroidism as we talked about earlier. That disease clusters quite often in families. It is not a direct inheritance, a single gene type inheritance like some other diseases, but it clusters very highly in families. And so interestingly enough within the same family some persons have hypothyroidism and others have hyperthyroidism, speaking to the common pathogenesis of the two disorders.

Rick:
And I am sure a lot of people are anxious to know if there are any natural treatments for thyroid disorders. What have you seen? Are there any supplements or foods that have been shown to promote good thyroid health?

Dr. Morris:
There are supplements that one can find on the shelves, but in general there is no good science behind the effectiveness of those supplements. In fact, some of those supplements have thyroid hormones in them, and if an individual takes them, especially frequently or in large doses, those tablets can induce hyperthyroidism. So we generally advise patients to avoid thyroid supplements for that reason.

Rick:
And what about foods?

Dr. Morris:
There are not really foods that enhance or improve the function of the thyroid in North America. Now, around the world a very common cause of thyroid dysfunction still today is iodine deficiency. In third world countries, some parts of Europe, South America, Southeast Asia, iodine deficiency is still a very common and perhaps the most common cause of hypothyroidism or thyroid dysfunction. That generally doesn't exist, however, in North America because of the supplementation of our foodstuffs, our salt, flour, and other foodstuffs that we commonly use that has occurred even since the '40s and '30s. So iodine deficiency really doesn't exist in North America anymore.

Rick:
We got this e mail from Brenda in Seymour, Connecticut. She writes, “My endocrinologist has been treating me for underactive thyroid for two years with Synthroid. She has increased the dosage three times, and I still have the same hormone levels. What else should I be doing?”

Dr. Morris:
Well, I'm not certain of the details there. There are a number of possibilities. It's important in the way - it's important for patients to take thyroid hormones in a uniform, consistent way from one day to the next. Thyroid hormone is not terribly easy to absorb into the bloodstream after one swallows a tablet. Even in the best of cases, 50 percent or less of the medication in the tablet gets into the bloodstream. And there are a number of things that can interfere with that absorption and make it be inconsistent or reduce it that could possibly attribute to some of this person's problem.

For example, if someone takes thyroid hormone at the same time that they take calcium tablets, the calcium tablets interfere with the absorption of the thyroid hormone. The same is probably true of many multivitamin preparations. It certainly is true of iron tablets. It may be true with some foodstuffs so that if one takes it on an empty stomach, it's more uniformly and efficiently absorbed than if one takes it with food. And there was even a very recent report I saw that coffee even can interfere with the absorption, at least in some persons. So we advise patients to - in the best of scenarios - to take their tablets, their thyroid hormone tablet the first thing in the morning on an empty stomach, and then if they can, wait a half an hour to an hour before they eat breakfast in order to give the thyroid hormone a head start and be more efficiently absorbed.

Rick:
Bien.

Dr. Morris:
So that's one possible answer. There are probably several others.

Rick:
Bien sûr. Joy in Yonkers, New York sent us this e mail. She writes, “Must a diagnosis and treatment of a thyroid disorder depend entirely on the results of a thyroid test?”

Dr. Morris:
Absolument pas. It has to also be accompanied by symptoms and by a physical finding that also support that diagnosis. But it's also equally important that a diagnosis of thyroid disorder not be based solely on symptoms, again because the symptoms are so very, very nonspecific. So that's not the case only with thyroid disease. That's the case with virtually every endocrinology or hormone disorder. To make a diagnosis properly requires not only symptoms but also physical findings and laboratory support.

Rick:
We got an e mail from Debra in Boise, Idaho, and she writes, “I have had trouble for many years, and they tell me that I am borderline hypothyroid, low activity. I have read that I should go to an endocrinologist, an endocrine physician instead. Is this my best option for possible treatment?”

Dr. Morris:
I think if your physician is suggesting that you go to see an endocrinologist, that would indicate that perhaps they need some help and the expertise of an endocrinologist to properly manage and diagnose - or diagnose and manage - your problem. So I think that's a very strong and important recommendation. Borderline hypothyroidism sometimes does not have symptoms. Other times it does. And I think an endocrinologist is an expert and the one best prepared to be able to sort that out, make a proper diagnosis and advise about correct treatment.

Rick:
Dr. Morris, for most people who go on thyroid hormone replacement therapy, is it for life?

Dr. Morris:
For most patients it is for life. The reason for that is that the underlying disease process that has damaged the thyroid so that it's no longer able to function properly continues despite the replacement therapy. What we are doing with treatment is replacing a deficiency.

Rick:
Oui.

Dr. Morris:
But the underlying problem remains. And so if one stops taking the thyroid hormone, the thyroid is still unable to function. There is nothing about the treatment itself that causes that. It's just that the treatment is a replacement rather than a correction of the underlying problem.

Rick:
Je l'ai. So then, in your opinion, is thyroid hormone testing something that everyone should have done, or only people who are considered to be at risk or maybe showing certain symptoms?

Dr. Morris:
We generally feel that it's recommended to check the function of the thyroid periodically throughout life. Now, there is not a good and reliable definition of what that means. Women are more likely to have thyroid problems than are men, and the risk of developing hypo or hyperthyroidism both increase somewhat with age, so many groups recommend measuring TSH as part of a checkup in women at about age 35 to 40, and then perhaps every five to 10 years after that.

Not all groups agree with that. Many of the regulatory groups have examined the question very carefully about screening for thyroid disease and have not come to the conclusion that it's worthwhile to screen for thyroid disease. But I think the opinion by most endocrinologists and other thyroid-knowledgeable persons is that because the symptoms are indeed so very nonspecific - fatigue, you know, almost everyone at some point in their life feels tired and at many times it's unclear as to why that occurs - I think that it's prudent for a thyroid test to be included in the evaluation of a person who is having fatigue or any other combination of these very nonspecific symptoms that we mentioned earlier.

So while I am not going to say that everyone should have a thyroid test once a year, I do think it's prudent to have a very low threshold for measuring the function of the thyroid when someone is not feeling well.

Rick:
And is it an affordable test?

Dr. Morris:
It is an affordable test. If one just measures the TSH, I believe in most laboratories it ranges probably between $100 and $150 if it's done in a hospital laboratory. If it's done in a physician's office, and in many cases those tests are quite reliable nowadays, it's probably about half that.

Rick:
Bien. We've got an e mail from a listener in Minnesota, “I have had my thyroid checked twice in the past five years, and the test that they did said everything was okay. However, when I went to my eye doctor, the first thing he told me was that I had a thyroid problem and needed to see a doctor right away. Why would an eye doctor draw that conclusion?”

Dr. Morris:
That's a very interesting question. Some persons that have Graves' disease - the most common cause of thyroid overactivity - have an eye disease that accompanies that. We call that Graves' eye disease or Graves' ophthalmopathy. It is a disease that in the more severe form causes the eyes to protrude forward. We call that proptosis. Probably one of the more famous persons who had that was the comic, Marty Feldman …

Rick:
Oui. He is the first person who comes to mind.

Dr. Morris:
… from “Young Frankenstein.” His eyes looked the way they did because he had Graves' eye disease.

Rick:
I'm be darned.

Dr. Morris:
So interestingly enough, this Graves' eye disease occurs in patients who have Graves' thyroid disease, but the two do not always go hand in hand. In other words, it's possible for the eye disease to occur without the thyroid disease, and it's quite common for the thyroid disease to occur without the eye disease. And even in persons who have both, sometimes the eye disease can begin before the thyroid problem starts, or the eye symptoms may be more obvious to the person and cause them to go to an eye doctor before the symptoms of the hyperthyroidism are noticed. So if the eye doctor sees them and they have physical findings and symptoms in the eyes that appear to be consistent with Graves' eye disease, it would certainly be very reasonable for the eye doctor to say you should get your thyroid checked.

Rick:
Droite. And is that eye disease, that syndrome of this, is that correctable?

Dr. Morris:
It is correctable. Most of the time when it occurs in persons with Graves' disease, it is mild and just causes some irritation and tearing and redness of the eyes, and maybe a little swelling. And it gets worse for a little while, a few weeks, and then it plateaus, and then it gets better and goes away on its own without any specific therapy. That's the most common case.

But in the persons that have the more severe eye disease, where they protrude forward, there are specific therapies, sometimes steroids or prednisone is used, and there are - in the very severe cases - specific surgical procedures that can reduce the pressure behind the eyes and allow the eyes to relax backwards and not protrude so much.

Rick:
Bien. Dr. John Morris, we have just a few seconds left. What are your final thoughts you would like to leave us with?

Dr. Morris:
Well, I think it's important to be mindful of the possibility of the thyroid causing you to feel unwell. Thyroid disease is still underdiagnosed. It is very easy to diagnose if it's thought about, and so if someone is feeling tired or gaining or losing weight that they don't expect, or just generally feeling unwell, think about the thyroid.

Rick:
Bien. Thank you, Dr. John Morris. Thank you in the audience for joining us. Grandes questions. Until next week, I am Rick Turner filling in for Judy Foreman. Good night.

Comment éviter les allergènes dans les aliments cachés

Quand est-il important de savoir que l'albumine est un type de protéine qui se trouve dans les œufs? Lorsque vous êtes à la recherche pour les ingrédients alimentaires pouvant contenir des allergènes alimentaires.

Décrypter les étiquettes pour reconnaître - et éviter - les allergènes potentiels dans les aliments peut être délicat. Mais sachant ce principe étiquettes signifient pour les allergies alimentaires est essentielle pour éviter des réactions potentiellement dangereuses. Ingrédients issus de allergènes alimentaires les plus courants peuvent être listés sous différents noms sur l'étiquette, et ils peuvent être tout aussi dangereux que l'allergène se en termes de provoquer des réactions allergiques.

"Il ya tellement de grands mots pour les allergènes alimentaires, les gens ne savent pas ce que signifie la moitié d'entre eux", a déclaré un nutritionniste basé à San Francisco Sonya Angelone, RDN, un porte-parole de l'Association américaine de diététique. "Vous devez savoir ce que votre allergie alimentaire est et de regarder spécifiquement pour ces mots."

La Food and Drug Administration américaine (FDA) exige que les étiquettes alimentaires énumérer tous les ingrédients dérivés des huit allergènes alimentaires les plus courants: lait, œufs, poissons, crustacés, les noix, les arachides, blé et soja. Mais cela ne signifie pas l'étiquette des ingrédients donnera la liste des allergènes alimentaires directement. Allergies alimentaires cachées pour ingrédients alimentaires peuvent transformer presque ne importe où. Un hamburger végétarien peut lister protéines végétales texturées (TVP) comme ingrédient principal, par exemple, mais l'étiquette ne pas avoir à expliquer que TVP est fabriqué à partir de soja.

«Ce est l'acheteur fasse attention», a déclaré Angelone. "Si vous avez un problème de santé, alors vous devez être très prudent, et la nourriture traitée plus vous mangez, plus vous êtes susceptible d'avoir un problème à un moment donné."

Voici quelques ingrédients communs que toute personne ayant une allergie alimentaire doit être au courant. Bien sûr, aucune liste est complète, afin que les gens souffrant d'allergies alimentaires devraient toujours vérifier auprès de leur médecin pour obtenir une liste des ingrédients spécifiques à leur allergie alimentaire.

Vérification étiquettes des aliments pour Allergènes: Peanuts

On trouve couramment dans de nombreux plats asiatiques, africains et indonésiens, les arachides sont l'un des allergènes alimentaires les plus courants.

Les ingrédients qui peuvent contenir des arachides et devrait être évité par ceux qui ont une allergie aux arachides comprennent:

  • Écrous artificiels
  • noix de bière
  • Froid l'huile d'arachide pressée
  • Goobers
  • Arachides
  • la viande de noix
  • morceaux de noix
  • Nougat
  • Massepain

Vérification étiquettes des aliments pour Allergènes: Egg

allergies aux oeufs sont particulièrement fréquents chez les enfants, et les réactions peuvent varier de légère à sévère. Les blancs d'oeuf contiennent les protéines allergènes, mais les gens allergiques aux œufs est conseillé d'éviter tous les oeufs parce que ce est impossible de séparer le jaune du blanc entièrement.

protéines d'oeufs sont souvent trouvés dans les produits de boulangerie, les vaccins, et d'autres aliments transformés. Les aliments qui contiennent l'un de ces ingrédients dérivés de l'œuf doivent être évités:

  • Albumine (également orthographié albumine)
  • Lysozyme
  • Mayonnaise
  • Meringue
  • Ovalbumine
  • Surimi

Vérification étiquettes des aliments pour Allergènes: Dairy

Ayant une allergie au lait ou des produits laitiers ne est pas la même chose qu'être intolérant au lactose. Dans une allergie au lait, le système immunitaire réagit à une protéine spécifique du lait. Les personnes ayant une intolérance au lactose ne ont pas l'enzyme nécessaire pour décomposer le lactose, un sucre présent dans le lait. Le système immunitaire ne est pas impliqué.

Pour éviter une réaction allergique, les personnes ayant une allergie au lait devraient éviter les aliments avec l'un des ingrédients suivants sur l'étiquette:

  • Caséine
  • Caillé
  • Crème
  • Diacétyle
  • Ghee
  • Lactalbumine
  • Llactoferrin
  • Tagatose
  • Petit lait

Vérification étiquettes des produits alimentaires pour les allergènes: Soja

Soja sont utilisés dans une grande variété d'aliments transformés aux États-Unis, ce qui en fait un ingrédient caché de l'allergie alimentaire commune. Le soja est également constaté dans de nombreux aliments asiatiques et végétariens et peut apparaître sous plusieurs noms différents.

Les personnes ayant une allergie de soja devraient éviter les aliments avec des ingrédients à base de soja suivantes:

  • Edamame
  • Miso
  • Natto
  • Shoyu
  • Soya
  • Tamari
  • Tempeh
  • Protéine végétale texturée
  • Tofu

Vérification étiquettes des produits alimentaires pour les allergènes: Gluten

Il est important de différencier entre gluten de blé et sensibilités.

"Le gluten est un sous-ensemble de la protéine présente dans le blé", a déclaré Angelone. "Si vous êtes en évitant le gluten, vous ne allez pas obtenir tout le blé. Mais si vous êtes en évitant le blé, vous pouvez obtenir de gluten parce gluten se trouve dans d'autres céréales ".

Sources cachées de gluten sur les étiquettes alimentaires comprennent:

  • amidons alimentaires
  • La farine Graham
  • Seigle
  • Dur
  • Emmer
  • Semoule
  • Orge
  • Triticale
  • Malt
  • Épeautre
  • Farro

Vérification étiquettes des aliments pour Allergènes: Poisson

Les personnes qui sont allergiques à un type de poisson, comme le saumon, peuvent également être allergique à d'autres types de poissons. Les personnes ayant une allergie au poisson sont généralement conseillé d'éviter tous les poissons.

En plus de voir des noms de poissons individuels sur les étiquettes des aliments potentiellement allergènes cachés de poissons à surveiller comprennent:

  • Sauce Worcestershire
  • poissons d'Imitation
  • Pain de viande
  • La sauce barbecue
  • Salade César et vinaigrette César

Plus de façons d'éviter les allergènes alimentaires

Angelone recommandé que les personnes souffrant d'allergies alimentaires d'imprimer une liste de tous les allergènes alimentaires potentiels pour mener avec eux lors de l'achat. De cette façon, vous pouvez vous y référer si vous lisez les étiquettes des aliments pour les allergies alimentaires.

Si la numérisation de longues listes a tourner la tête, elle a aussi quelques conseils simples pour éviter les allergies alimentaires cachées: cuire avec des ingrédients frais.

Manger moins d'aliments transformés et de cuisson des aliments entiers à la maison, dit-elle, diminue le risque d'exposition aux allergènes alimentaires cachés et la contamination croisée. "Si vous savez quoi faire avec des ingrédients frais, il ne est pas compliqué à cuisiner, et ce est beaucoup plus simple que de lire les étiquettes des aliments", a déclaré Angelone.